SILOGED
SILOGED

 

Logiciels - Guitare - Education

Login
Mot de passe

Bonjour , nous sommes le vendredi 17 novembre 2017 Il est 20 heure(s) 33

Citation
Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier. [Martin Luther King]
 
Fabrication de guitare : Strat boost acoustique

ENBYCaster

Présentation

Tout commence par un voyage dans mon magnifique pays d’adoption en Afrique en 2010.
La forêt équatoriale est majestueuse et ses arbres imposent le respect. Il m’a donc été possible de trouver une planche de WENGE d’une seule pièce 40cm*50cm*5cm…

Après 4 ans de séchage dans ma cave…. je me décide à la transformer en guitare.

Il est assez inhabituel d’utiliser ce bois dur de forte densité (plus d’une tonne au mètre cube, le double de l’acajou) pour un corps de guitare électrique – pour une basse c’est plus courant – mais pourquoi pas?  C’est un bois sans noeuds et vibrant, assez proche dans ses caractéristiques sonores de l’érable donc pourquoi pas?

Un un look strato et la beauté du bois, ne peut qu’imposer une finition naturelle.

Quant aux micros, un set assez identique mais inversé à celui d'"Old Black" de Neil Young :

Les deux en finition chrome

Découpe du corps et des logements

 

1. La coupe du corps selon la méthode classique du gabarit, de la scie sauteuse puis de la  défonceuse avec la fraise à copier.

Au regard du poids de la planche il est nécessaire de réduire le volume de l'ensemble pour le poids ne deviennent pas pénalisant.

2. Après l’usinage du corps, une opération plus délicate est l’usinage de la poche du manche. Délicate à cause de la précision nécessaire. Il faut éviter que la découpe soit trop large, il faut veiller à ce que le manche soit dans l’axe.

La règle d’or : NE PAS SE PRECIPITER.

Toujours la même méthode en ce qui me concerne :

Le gabarit, le corps et la défonceuse avec la fraise à copier.
  • d’abord faire un gabarit d’usinage.
  • Vérifier si le manche se place sans jeu et sans défaut d’angle…..
  • Bien fixer avec des serres joints la gabarit sur le corps.
  • Positionner le manche pour revérifier son angle par rapport au corps.
  • Usiner par pas de 5 à 10mm.
  • Dernier usinage de finition de 1 ou 2mm selon besoin.

3. Pour les logements de micros, c’est une opération moins délicate car le cache micro peut corriger quelques millimètres de décalage. Le logement du micro manche est fait en premier, car la position du manche est maintennat connue. Le logement du micro chevalet sera fait après le placement du chevalet.

4. L'usinage du compartiment électrique se fait en deux temps car le couvercle doit être noyé dans le corps. Deux gabaris d'usinage sont donc nécessaires.

5. Enbycaster aura deux prises jack, il faut donc légèrement couper le pan arrière-bas.






Les perçages

1. Perçage des vis de fixation du chevalet : Afin que le P90 soit bien dans l’axe du manche, je positionne dans un premier temps le chevalet et je simule le passage des cordes avec deux élastiques en guise de cordes MI. La distance sillet – frette  de la 12° case doit être égale à la distance chevalet – frette de la 12° case pour que la guitare joue juste. Deux petits clous me permettent de positionner le chevalet. Les trous de ces clous me faciliteront le centrage pour percer les les chevilles de fixation du chevalet.

2. Perçage des passages de fils : Afin de permettre le passage du câble du micro manche, je réalise un perçage avec une mèche longue, du manche jusqu’au P90.

3. Toujours avec la mêche longue perçages entre le logement électrique, le micro chevalet et le perçage de la vis du chevalet.


Galbe du corps

La première étape consiste à arrondir les bords avec une fraise adaptée.

Dans un deuxième temps il s’agit de galber le corps avec un ponçage oblique sur l’avant au dessus du chevalet. Une ponceuse à lamelle est parfaitement adaptée à ce travail.

Le galbe arrière est réalisé en 2 étapes :

  1. usinage en escalier
  2. ponçage au disque à lamelles

Un premier ponçage grossier pour affiner les fibres du bois. La cure d’amaigrissement a emmené le corps à 2,6kg. Probablement que son poids excèdera de 500g le poids de ma Strat US, mais elle est en frêne….




L'électronique

Je souhaite disposer de deux sorties qui pourront être envoyées vers deux amplis différentes.

L’une des sorties serait plutôt rythmique l’autre plutôt Lead.

Trois positions de la sortie rythmique :

  • Réglage 1 : en fonction du potentiomètre de volume RYTHM et du réglage LEAD
  • Réglage 2 : en fonction du réglage LEAD uniquement
  • Mute

Pour la sortie Lead réglable en volume

  • micro chevalet
  • micro manche
  • les deux en parallèle

Voila la solution avec des potentiomètres de 250kΩ, deux toggle-switch et deux sorties jack tubulaires.

Il n'y aura pas de réglage de tonalité sur cette guitare.

Vernis

Après avoir terminé le ponçage grossier au papier de 280 puis de 600, on peut passer à longue phase d'application du vernis.

Le Wenge est un bois assez poreux, l’application d’un bouche pores est indispensable.

Avant de vernir, il est préférable de préparer la connexion du chevaler à la masse et de placer les chevilles du chevalet. Pour le fil de mise à la masse,  j’utilise de la tresse de dessoudage qui est multibrins et très souple. La tresse étant en place, il faut enfoncer les chevilles de fixation du chevalet. Opération délicate et difficile si le trou est un peu juste (ce qui est le cas).

Le vernis sera appliqué en plusieurs couches. Entre chaque couche, un ponçage au papier de 400 puis de 600.

Un jour au moins de séchage entre chaque couche.

Application au pinceau pour les deux premières couches (attention de prendre un pinceau de bonne qualité.

Après la 3ème couche de vernis au pinceau, on va pouvoir passer à l’application du vernis au pistolet.
le principe reste le même :

          • 4 couches de vernis espacées de 30mn
          • Séchage pendant 2 semaines
          • Poncage léger au grain de 600 et à l’eau
          • Polissage avec disque en coton et pate à polir….

Le vernis utilisé est de marque KTM acheté chez GuitarNBlues.

Parallèlement à cela, je travaille la tête du manche pour une faire une tête disposant d’une certaine unité avec le corps.

Incrustation de WENGE et tête selon le modèle d’une Fender USA.

 

 


Polissage


la phase de vernissage et de ponçage est terminée.

Commence à présent la phase de polissage avec une pâte à polir et un disque de coton…. Le disque est monté sur la perceuse.

Le polissage permet d’obtenir une finition bien lisse. Vient ensuite le lustrage avec la crème à lustrer de luthier et un chiffon sec…

Le résultat

Dernière mise à jour le 09/05/2015 par BRAUN Norbert